La mouche passe-muraille

Une aventure surnaturelle

Je me souviens d’une anecdote surnaturelle survenue alors que je devais avoir quinze ans. J’étais entrain de dessiner à mon bureau, lorsqu’une mouche insolente vint troubler mon recueillement. Elle virevoltait ça et là et, se posant sur ma feuille, la macula d’une petite crotte poisseuse et noire. Quelle turpitude ! Ignoble mouche, je m’en vais de ce pas te réduire au silence !

Je me levais, empoignant un torchon à peinture qui traînait ici et l’abattait avec fracas en direction de cette impétueuse créature. Je la ratais, hélas. D’un bond d’une micro seconde, la mouche s’élançait, échappant de justesse au courroux qui lui était réservé. Elle fonça droit devant et à pleine vitesse vers la fenêtre fermée donnant sur le jardin. Je m’attendais à la voir percuter de plein fouet la surface lisse du verre et recevoir du même coup le traumatisme que j’avais tenté de lui infliger. Mais il n’en fut rien, bien au contraire. Au contact de la paroi, la mouche disparut un instant puis, en un éclair il en apparu une identique de l’autre côté ! Elle s’envolait déjà en me narguant.

Mais était-ce la même mouche ? Comment avait elle pu traverser une plaque de verre de deux millimètres d’épaisseur ?

Et si ce n’était pas elle, qu’était devenue la mouche qui se trouvait dans ma chambre ? La porte était fermée et le bruissement de ses élytres avait cessé dès l’instant ou son corps avait touché le verre. Je dois avouer que je suis resté perplexe, ne sachant trop quoi penser.
Depuis ce jour je n’ai cessé de tenter d’expliquer ce phénomène déconcertant dont le souvenir est bien réel dans mon esprit. Je sais que la mémoire n’est qu’une illusion sans cesse remodelée, et que notre cerveau créé chaque seconde des souvenirs qui n’existent pas, mais je me suis tant rappelé cet évènement, je l’ai tant ressassé que je suis presque certain que cela s’est produit.

En résulte aujourd’hui l’heureuse conclusion que les règles qui régissent notre monde ne sont que des règles d’homme. La Nature ne se contente pas de « lois » et même s’il existe un certain ordre qui régit les choses, il est vain de croire que tout est symétrique et égal. L’univers en fait parfois à sa tête.

Quinze années après, la mouche passe-muraille continue de me faire rêver !

Kler R.
Copyleft (2019).